Skip to content

Pourquoi le Web est obsédé par Justin Bieber

January 16, 2011

Si comme moi vous avez renoncé à toute vie sociale et étiez devant votre ordinateur samedi soir, vous avez peut-être été témoin d’une bataille apocalyptique faisant rage sur Twitter. A coup de hashtags acharnés, deux clans s’affrontaient et monopolisaient la zone des trending topics : les fans de Justin Bieber, et les autres.


 

Tout serait parti d’un tweet annonçant la mort de l’adolescent (vous excuserez mon indifférence quant aux circonstances exactes de la rumeur). Evidemment, ce n’est pas la première fois que Justin Bieber est pris pour cible : d’abord atteint de la syphilis puis plébiscité pour commencer sa tournée en Corée du Nord, le « chanteur » a souvent été victime de l’humour sympathique de certains internautes. Un plugin Firefox a même été développé pour faire disparaître toute mention de Bieber sur les pages web visitées par l’utilisateur.

Dans le cas présent, la rumeur a engendré un vent de panique chez les fans («RIP JUSTIN BIEBER ? what happend with justin ? please tell me ! »), et un vent d’ironie chez les autres («Whoever started the RIP Justin Bieber rumour is sick. It’s not right to get people’s hopes up like that.»)

Où est-ce que je veux en venir ? En l’espace de quelques mois, Justin Bieber est devenu l’un des mèmes les plus populaires du web. Facilement détestable pour certains et néanmoins adulé par d’autres, n’importe quelle référence au jeune garçon entraîne inévitablement la montée au créneau du camp adverse, puis c’est le serpent qui se mord la queue. Chaque faction déclenche sa propre offensive sur le mode de la surenchère, au point de rendre fier Sun Tzu et son Art de la Guerre. Mais trève de métaphore filée, jugez par vous-mêmes :

 

La déclaration de guerre aux anti-Justin :

En Septembre dernier, le site CNET publiait des chiffres impressionnants : la mention @justinbieber sur Twitter serait publiée plus de 60 fois par seconde. S’il est complexe de déterminer les causes de l’engouement autour de Justin Bieber, tout le monde devine en revanche l’ampleur que suscite un tel mot-clé sur la toile, aussi bien chez les fans que chez les « haterz » (c’est d’ailleurs pour cette raison que nous lui consacrons un article).

On peut ainsi revenir sur notre exemple initial et voir dans ce détournement de l’outil Trending Topics un exercice numérique de « braconnage » au sens où l’entendait Michel de Certeau. En effet, comme dans chaque cas où des internautes se sont réappropriés et ont investi des dispositifs, on remarque que c’est l’usage qui change. Ici aussi, les Trending Topics de Twitter ont été détournés de leur fonction première puisqu’ils ont cessé d’être une fin pour devenir un moyen. Au lieu d’indiquer les tendances thématiques du jour, ils ont permis à la rumeur de se propager. Comme la popularité de Bieber est immense, la diffusion a été d’autant plus rapide.

Ainsi cet épisode, hormis qu’il révèle que l’on n’a pas fini d’entendre parler de Justin, est caractéristique d’une mode chez les utilisateurs de Twitter : lancer des discussions à fort potentiel de buzz. Cette course au trending topic, plutôt que la participation à des discussions autrement plus substantielles (Tunisia anyone ?), est un extrême de la communication qui laisse songeur.

3 Comments leave one →
  1. Adrien B permalink
    January 16, 2011 10:16 pm

    Est ce que ce phénomène du buzz pour le buzz ne serait pas en train de tuer Twitter ? A quand un article sur Quora, dont les possibilités semblent larges et prometteuses ?

    • Estelle A. permalink*
      January 16, 2011 10:43 pm

      Merci Adrien pour ton commentaire !
      C’est effectivement le signe que les utilisateurs se sont réappropriés l’outil et en connaissent parfaitement les mécanismes. Plutôt que de tuer le réseau, peut-être que ces nouveaux usages viendront renouveler le concept ? Vu que Twitter est devenu progressivement un outil de veille alors que son but était initialement de répondre à la question What are you doing?, on peut espérer qu’il s’agit là aussi de mutations destinées à tester et étendre le champ des possibles du réseau.
      Par ailleurs, nous avons effectivement pensé à écrire sur Quora prochainement, so stay tuned !

  2. January 17, 2011 9:13 am

    Trop drôle, mais le petit de la vidéo me fait vraiment peur !
    BTW, dommage pour Bieber.ly ! http://www.20min.ch/ro/multimedia/stories/story/30180132

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: